Syndrome de Muller Weiss en scintigraphie osseuse

Indication

Patiente de 59 ans, présentant des douleurs mécaniques de l’avant-pied droit puis gauche, depuis quelques mois.
Réalisation d’une scintigraphie osseuse en 3 temps.

Commentaires

Aux temps angioscintigraphique et précoce :
Hypervascularisation avec hyperhémie tissulaire focale centrées sur les deux naviculaires, prédominant du côté gauche.

Au temps tardif et sur la SPECT-CT complémentaire :
A gauche, hyperfixation focale en regard d’une fragmentation de la partie latérale de l’os naviculaire, avec aspect condensé, et en « virgule » de l’os.
Pour mémoire, matériel de chirurgie d’hallux valgus, sans hyperfixation associée.
A droite, aspect relativement similaire avec hyperfixation focale du versant latéral du naviculaire, trame osseuse condensée et aspect en virgule.

Conclusion

Syndrome de Muller Weiss:
Ostéonécrose de l’os naviculaire survenant chez l’adulte
Habituellement bilatérale et s’observe essentiellement chez la femme
Probablement favorisée par une majoration des contraintes mécaniques sur cet os
Facteurs favorisants : obésité, pied plat valgus, brièveté de M1, metatarsus adductus, M2 long
Malnutrition dans l’enfance également évoquée
Ostéonécrose le plus souvent bilatérale se traduit par des douleurs mécaniques progressivement croissantes du tarse, lorsque se développent les remaniements dégénératifs
En radio, cela se traduit par :
– un aplatissement ou ostéocondensation de l’os naviculaire, en forme de virgule de face
– un aspect hypoplasique ou fragmenté du tiers latéral de l’os naviculaire
– une tendance à la subluxation dorsale et médiale des deux tiers médiaux de l’os naviculaire
– une diminution de l’angle talocalcanéen volontiers associée
– tardivement une arthrose talo-naviculaire tardivement
Intérêt de l’imagerie en coupes pour le bilan diagnostic
Guérison sans séquelle lorsque le traitement orthopédique est bien suivi

Source: Cotten

Mots Clés : Ostéonécrose Muller Weiss

 

N'hésitez pas à partager !

Commentaires

  1. Nicolas Icard

    Très joli dossier.
    Par contre le temps vasculaire n’apporte pas grand chose et des tissulaires de pieds face antérieure et latérale ne permettent pas de localiser avec précision .
    Pourquoi n’avez vous pas fait une tomo tissulaire? ça prend moins de temps caméra et c’est beaucoup plus informatif.

  2. Thibault Foret Auteur du sujet

    Bonjour Nicolas, assez d’accord avec toi sur l’utilité de la SPECT-CT précoce, surtout dans l’exploration des extrémités (faible dosimetrie et passage rapide sous caméra). Dans ce cas précis c’est plus par habitude du service que nous avons réalisé les 3 temps avec planaires tissulaires…